Amy

En bref…

  • 20 ans de pratique des percussions classiques
  • 19 ans de pratique de la batterie
  • 5 pays visités pour apprendre aux côtés de professionnels reconnus
  • Plus de 800 représentations données avec divers orchestres et groupes dans 7 pays différents
  • 5 années de travail de développement personnel et professionnel
  • 13 années à partager ses connaissances dans 3 pays différents

Et en détails…

Amy Prajoux a fait ses débuts dans la musique à l’âge de 5 ans en prenant des cours de guitare et de chant avec l’envie de devenir une rock star… Mais le refus de son professeur de guitare de lui apprendre la guitare électrique lui fit abandonner cet instrument à 9 ans. Le directeur de l’école de musique lui ouvrit donc les portes de la salle de percussions classiques où le vaste choix d’instruments lui plut immédiatement.

Pendant 12 ans, elle prit des cours de percussions classiques au Conservatoire à Rayonnement Intercommunal de Roanne puis au Conservatoire National de Région de Lyon et à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne, avec tout de même quelques pauses pour étudier à Lyon et au Canada.

Depuis l’âge de 10 ans, elle accompagne divers orchestres d’harmonie puis l’Orchestre Symphonique de Lyon qu’elle rejoint en 2005 en tant que timbalière solo, puis par la suite chef de la section percussions et enfin batteuse en 2013.

En parallèle, elle commença à apprendre la batterie en autodidacte à l’âge de 10 ans, son professeur de percussions ayant refusé de lui enseigner cet instrument. Mais ce n’est qu’en 2015, alors qu’elle habitait en Australie, qu’elle se décide à pratiquer réellement la batterie dans divers groupes et à sortir ses premières reprises sur YouTube.

En Mars 2016, alors qu’elle travaillait sur son manque de confiance en elle, elle fit la rencontre de Brian Frasier-Moore (batteur de Madonna, Usher, Justin Timberlake et bien d’autres) qui produisit en elle un déclic et la poussa à aller à la rencontre de batteurs reconnus pour apprendre d’avantage et surtout vaincre sa peur de jouer de la batterie en public.

C’est ainsi que lors de son voyage initiatique en Australie, à Tahiti, aux Etats-Unis et au Canada, elle a eu la chance de rencontrer des batteurs de tous styles et de tous rangs qui lui ont permis d’avancer dans son travail et surtout de surmonter les obstacles qui l’empêchaient de réaliser ses rêves. Chad Smith, Brian Frasier-Moore, « Batmike » (Michael Roponus), Jared Falk, Dave Atkinson, Emmanuelle Caplette et bien d’autres ont participé à son évolution.

De retour en France mi 2016, elle intégra les groupes Gipsy Events et AndCo avec qui elle se produisit notamment au Scarabée de Riorges (face à 4000 personnes lors de son tout premier concert) ou encore lors de la première partie du groupe Tryo.

Depuis octobre 2017, elle propose ses master classes sur le thème de la confiance en soi et de la créativité et a notamment pu partager son expérience à la Paris Music Academy de Aysha Djellel ainsi qu’à l’International Drum Institute d’Eddy Ros, qui fait partie du réseau international des écoles Wizdom Drumshed de Dom Famularo.

2018 s’annonce chargée puisqu’elle travaille activement à l’organisation d’un drum camp très spécial, soutenu par Dom Famularo, dont l’enseignement ne sera pas tournée uniquement vers la pratique de l’instrument, mais abordera également les aspects professionnels et personnels qui permettent aux batteurs de réussir. Elle participera également en tant que batteuse, percussionniste et conférencière à la première édition du Drumm’her Festival les 12 et 13 Mai aux côté de Anika Nilles, Camille Bigeault, Claire Litzler et d’autres batteuses, dans le but d’apporter plus de visibilité aux femmes derrière la batterie.